/One Flew Over the Cuckoos Land

One Flew Over the Cuckoos Land

$70.90

‘One Flew Over the Cuckoos’ Land’ – ‘Le Liban à vol d’oiseau’ by Elio Sassine. Format 28.5 × 24 cm, 208 pages, Languages French and English – 1.5 kg

Description

LebanonPostcard presents the book ‘One Flew Over the Cuckoos’ Land’ – ‘Le Liban à vol d’oiseau’ by Elio Sassine. Préface by Boris Cyrulnik – Postface by Myrna Gannagé. Format 28.5 × 24 cm, 208 pages, Languages French and English – 1.5 kg

One Flew Over The Cuckoo’s land présente des photographies aériennes du Liban prises par drone et qui donnent à voir une diversité étonnante de paysages sous des aspects peu connus. À travers cet ouvrage, le lecteur découvre un pays « autre », éloigné des clichés véhiculés par les photos de guerre ou de vacances, dont la richesse se trouve dans une rencontre souvent décalée entre une nature sauvage, une urbanisation galopante, des ruines livrées à elles-mêmes. En ressortent des images atypiques, des géométries variables, des villes, des villages, des ports, des vallées, des montagnes, méconnaissables. Au-delà de la valeur artistique de ces photos, certaines primées internationalement, c‘est avant tout un regard curieux, amoureux, aventurier pour un pays qui ne cesse d’étonner et de se dévoiler nouveau avec chaque cliché, que le lecteur découvrira.
Le livre de Elio Sassine cache également un autre engagement, toujours pour le Liban : celui de venir en aide aux enfants touchés par la guerre.

L’auteur: Elio Sassine
Elio Sassine est avant tout psychiatre, co-fondateur et vice président de l’Association pour la Protection de l’Enfant de la Guerre (APEG).
En cette qualité, il oeuvre depuis maintenant plus de 25 ans, aux côtés de professionnels de la santé mentale, pour que toujours plus d’enfants et d’adultes aient accès aux soins, aux consultations, aux cliniques.
Elio Sassine pratique la photographie aérienne au moyen de drones depuis plusieurs années. Ses sujets de prédilection sont les ruines et les paysages à caractère abstrait. Ses photos ont été publiées dans des magazines, des livres et des sites mondialement reconnus.
Il a récemment été lauréat du concours « Vue d’en haut/Frontières » à l’Espace photographique Arthur Batut en France.

l’APEG : l’association pour la protection de l’enfant de la guerre:
Fondés en 1996, les centresmédico-psychologiques de l’Association pour la protection de l’enfant de la guerre (APEG) ont été créés à la suite du bombardement israélien de Cana au Sud Liban pour venir au secours des enfants qui avaient perdu plusieurs membres de leur famille.
Au fil des années, les centres se sont transformés en dispensaires de santé mentale, les actions menées au Liban auprès de la population défavorisée étant pratiquement inexistantes dans ce secteur.

En chiffres, l’APEG c’est :
• 9100 enfants et adultes pris en charge pour toutes sortes de pathologies, entre le 1er décembre 1998 et le 31 juillet 2018.
• 64 500 consultations effectuées.
• 700 enfants et adolescents signalés par les juges des mineurs, pour des cas de maltraitance, d’inceste et d’abus sexuels.
En 2008, la France a récompensé l’APEG du « Prix des Droits de l’homme de la République française ».

Additional information

Weight 1.7 kg